Vendredi 11 mars

20h: Conférences-Débat : « Décolonialité: L’envers de la Modernité et recherche universitaire », au Marché des Douves, 4 rue des Douves, Bordeaux

  • « Penser l’envers obscur de la modernité : une anthologie de la pensée décoloniale latino-américaine » Avec Philippe Colin
  • « La perspective décoloniale pour combattre la violence faite aux femmes au Mexique » Avec Sarah Daniel

L’Université « occidentalisée », selon R. Grosfoguel, a été créée dans un contexte raciste, sexiste et européen quelques siècles après le début des invasions des empires coloniaux. Cette université « occidentalisée » est imposée au reste du monde avec un fonctionnement commun, homogène…

Il est donc indispensable aujourd’hui de repenser le fonctionnement sexiste et raciste de l’Université et de la recherche mais aussi d’en inventer de nouveaux courants, voire, paradigmes. Philippe Colin, chercheur à l’université de Limoges, et Sarah Daniel, chercheuse à l’université de Bordeaux, viendront nous présenter leurs travaux respectifs afin de nous offrir un éclairage sur cette problématique. Leur présentation sera suivie d’un atelier de groupes d’interviews mutuelles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s